Guide pour favoriser l’inclusion professionnelle des personnes handicapées

En France, les obligations légales en matière de handicap (OETH) sont essentielles pour favoriser l'intégration dans la vie professionnelle des personnes handicapées en entreprise. Avec plus de 24 % de la population active concernée par le handicap, l’insertion en milieu organisationnel devient une priorité, même pour les petites entreprises de moins de 20 salariés, qui doivent désormais déclarer mensuellement leurs employés handicapés. Pour les sociétés de 20 salariés et plus, une déclaration annuelle via la DSN est obligatoire, et si leur taux d’emploi de personnes en déficience est inférieur à 6 %, une contribution financière leur est exigée. Grâce à la loi pour l’égalité des droits et des chances, de nouveaux droits ont été instaurés, en permettant des aménagements des postes, des horaires et des programmes d’apprentissage pour favoriser l’inclusion. Les objectifs du gouvernement visent à augmenter le taux d’employabilité des personnes en déficience, favoriser l’égalité des chances et faire évoluer les mentalités, dans une démarche d'inclusion sociale et salariale. Mais comment la mettre en place ?

La sensibilisation au handicap en entreprise

Pour éduquer les managers et les employés au handicap, il est important d'adopter une approche engagée. Les aides et les conseils d’un cabinet de conseil seront un grand avantage pour votre projet d’intégration. Accédez à la page https://www.atouts-handicap.com pour plus d’informations concernant les services proposés par un cabinet de conseil au sein d’un département parisien.

A lire aussi : L'évolution du décolletage en France

Pour commencer, des formations ciblées peuvent être proposés afin de renforcer les compétences managériales nécessaires à la gestion des situations de handicap en milieu professionnel. Chaque programme d’apprentissage permet d'informer les équipes sur les enjeux et les bonnes pratiques en matière d'inclusion. 

Ensuite, des actions concrètes doivent être mises en œuvre, comme :

A lire également : Dératisation à Paris : l'importance de l'inspection avant de commencer

  • L'adaptation de chaque poste de travail pour garantir l'accessibilité à tous
  • La facilitation de l'accès à la formation continue et aux opportunités d'évolution professionnelle
  • La promotion d'une communication en interne ouverte et inclusive

Il est également important de planifier la participation des acteurs internes de l'entreprise en désignant un référent handicap, en créant un groupe de travail spécialisé, et en engageant pleinement les managers, les employés et les représentants du personnel dans une démarche collective de conscientisation et d'action, tout au long du parcours en matière de vie de carrière à l'entreprise, dans un nouvel épisode de son engagement en faveur de l'inclusion.

Enfin, il est recommandé de s'engager auprès d'organismes externes spécialisés, comme des associations, afin de bénéficier de leur expertise et de leurs conseils pour enrichir les démarches entreprises et garantir leur efficacité dans la promotion de l'inclusion et de la diversité au sein d’une organisation.

Les étapes clés pour la mise en place de l’intégration du handicap en entreprise

L'intégration du handicap au sein d'une entreprise représente une démarche complexe mais enrichissante, impliquant des étapes importantes pour garantir une transition réussie. 

Préparation du recrutement

Il est essentiel de préparer minutieusement l'entretien d’embauche en prenant en compte les spécificités liées au handicap. Cela implique :

  • De présenter les postes de manière transparente
  • D'évaluer les compétences du candidat sans préjugés
  • D'anticiper ses besoins de compensation éventuels

Identification des besoins spécifiques

Une fois le candidat sélectionné, il est important d'organiser une rencontre avec la mission handicap et/ou les RH pour identifier ses besoins spécifiques. Une visite médicale d'embauche est également nécessaire pour valider son aptitude au métier et définir les adaptations nécessaires.

Adaptation de la fonction

En collaboration avec les services compétents, il convient de favoriser la mise en place les adaptations nécessaires à la fonction pour garantir l'accessibilité et la sécurité du salarié handicapé. Si besoin, l'expertise d'un ergonome ou d'un prestataire spécialisé peut être sollicitée. Cela va ouvrir une nouvelle fenêtre vers des initiatives innovants et adaptés.

Accompagnement du salarié et de ses collègues

Un accompagnement personnalisé est essentiel pour favoriser l'intégration de la personne en situation de handicap et de ses collègues. Cela passe par la désignation d'un tuteur, la conscientisation de l'équipe à la notion de handicap, et la communication transparente sur les aménagements mis en place. Pour cela, vous pouvez faire appel aux compétences d’un cabinet de conseil spécialisé en la matière. Il saura également vous fournir toutes les actualités relatives aux projets d’intégration du handicap. Ils ont également pour tâche de vous apporter les recommandations nécessaires, via un diagnostic et plan d’action précis, pour bien définir et appliquer la stratégie handicap au sein de votre organisation. 

Communication des consignes de sécurité

Il est primordial de communiquer clairement les consignes de sécurité à la personne en condition de  handicap et de sensibiliser le service sécurité à ses besoins spécifiques en cas d'urgence.

Suivi rapproché pendant la période d'intégration

Un suivi régulier permet d'évaluer l'intégration du salarié handicapé dans l'équipe et d'identifier les éventuelles difficultés rencontrées. Des solutions adaptées peuvent alors être proposées pour garantir une intégration réussie.

N'oubliez pas que le handicap ne doit pas être un obstacle à l'emploi, mais plutôt une opportunité d'enrichissement pour l'entreprise. En collaborant avec des organismes spécialisés comme les aides de l’Agefiph et en adoptant une approche inclusive, vous pouvez transformer le handicap en véritable atout professionnel.

Les ressources et les appuis pour une entreprise inclusive

Pour établir une politique d'entreprise inclusive, plusieurs aidants sont disponibles pour soutenir les employeurs dans ce projet en France.

L'Agefiph, Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées, joue un rôle important en offrant des programmes d’apprentissage, des informations, ainsi que des subventions financières et humaines. Son objectif est d'accompagner les entreprises privées dans la conception et la pérennisation de leur politique d'emploi des personnes en déficience, en facilitant l'embauche, l'adaptation des postes de travail et l'intégration des personnes en situation de handicap.

Pour le secteur public, l'FIPHFP s'engage à stimuler les employeurs publics à agir en faveur de l’embauche, du suivi et de la préservation dans l'emploi des personnes en déficience au sein des trois Fonctions publiques.

Egalement, l'association OETH offre conseils et financements d'actions spécifiques pour les sociétés du secteur sanitaire et social associatif. Elle favorise ainsi l'insertion, la recherche et le maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés par le biais de programmes d’apprentissage adaptés et d'aides financières spéciales.

Les stratégies pour une Intégration réussie au handicap

Pour augmenter la conscientisation au handicap et briser les tabous, les sociétés peuvent mettre en œuvre diverses démarches concrètes, en  contribuant à une culture d'entreprise inclusive et bienveillante.

Élargir la connaissance du handicap 

Les RH ont un rôle important à jouer dans la diffusion d'informations sur le handicap au sein de l'entreprise. En favorisant la communication interne, elles peuvent diffuser des témoignages inspirants d’employés handicapés, mettant en lumière leur contribution à la performance globale de l'entreprise. En transformant les stéréotypes négatifs en stéréotypes positifs via ces témoignages, chaque salarié se sentira concerné par le sujet. Cela va favoriser une meilleure gestion du handicap au sein d’une organisation. Cela marque le début d'un nouvel épisode où la conscientisation devient une priorité.

Élaborer une politique handicap clair 

Une démarche efficace pour intégrer le handicap dans l'entreprise consiste à définir une stratégie claire en matière de handicap après diagnostic sur terrain. Cette démarche nécessite l'engagement de toutes les parties prenantes, des RH à la direction. Par exemple, la direction peut encourager la création d'une mission handicap au sein de l'entreprise. La formalisation de cet engagement à travers une stratégie de diversité permet de renforcer la communication tant en interne qu'en externe. Les employés, se sentant concernés par cet engagement, seront davantage sensibilisés à la question du handicap en entreprise.

Impliquer les collaborateurs dans des démarches concrètes 

Les ressources humaines peuvent encourager les managers à recruter des alternants ou des stagiaires en situation de handicap, tout en organisant des séances d’apprentissage pour les futurs tuteurs afin de mieux appréhender le handicap. Cette approche favorise une interaction constructive et permet aux collaborateurs de développer une expertise dans ce domaine. Après ces périodes d'accueil, des séances de débriefing sont essentielles pour ouvrir une nouvelle fenêtre de discussion et favoriser une compréhension plus profonde du handicap. Cela favorise la recherche d’options adaptées.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés